Pourquoi tout quitter pour aller vivre en Alaska ?

Les 5 meilleures raisons.

Marre de la ville ? Vivez une aventure époustouflante au cœur de panoramas vertigineux et de la nature sauvage dans toute sa splendeur ! Venez découvrir l’Alaska, l’une des plus belles régions des États-Unis. Pas encore convaincu(e) ? Voici nos cinq meilleures raisons de tout plaquer pour découvrir les trésors de ce paradis à l’autre bout du monde !

Marre de la ville ? Vivez une aventure époustouflante au cœur de panoramas vertigineux et de la nature sauvage dans toute sa splendeur ! Venez découvrir l’Alaska, l’une des plus belles régions des États-Unis. Pas encore convaincu(e) ? Voici nos cinq meilleures raisons de tout plaquer pour découvrir les trésors de ce paradis à l’autre bout du monde !

En partenariat avec:

1

L'aventure

Pas moins de huit parcs nationaux vous attendent en Alaska, nichés entre les flancs de montages et les glaciers. Et les activités ne manquent pas : ski de fond, kayak, randonnées, escalade ou descentes en eau vive… sans oublier les amateurs de pêche, qui sauront taquiner le flétan et le saumon royal de l’océan. Vous souhaiteriez plutôt vous adonner à la pêche à la mouche ? Aucun souci ! Parcourez l’Alaska et ses multitudes de rivières, de ruisseaux et de lacs, à la recherche de cette truite magnifique qui ne saurait vous échapper… Tout cela sans compter sur l’une des activités les plus connues de l’Alaska : la recherche d’or !

Pas moins de huit parcs nationaux vous attendent en Alaska, nichés entre les flancs de montages et les glaciers. Et les activités ne manquent pas : ski de fond, kayak, randonnées, escalade ou descentes en eau vive. Parcourez l’Alaska et ses multitudes de rivières, de ruisseaux et de lacs, à la recherche de cette truite magnifique qui ne saurait vous échapper… Tout cela sans compter sur l’une des activités les plus connues de l’Alaska : la recherche d’or !

2

La vie sauvage

L’Alaska est l’un des meilleurs endroits pour voir des animaux sauvages. Par exemple, une descente sur la rivière Kongakut, le long de la côte, peut être l’occasion d’apercevoir un ours grizzly, un troupeau de caribous ou un aigle royal. Un séjour dans l’une des nombreuses cabanes isolées vous permettra de vous détendre en intimité avec la nature et d’observer à cœur joie les animaux de la région.

L’Alaska est l’un des meilleurs endroits pour voir des animaux sauvages : un ours grizzly, un troupeau de caribous ou un aigle royal. Un séjour dans l’une des nombreuses cabanes isolées vous permettra d’observer à cœur joie les animaux de la région.

3

Les paysages

Quel meilleur moyen de visiter l’Alaska qu’en train, pour admirer les paysages magnifiques au chaud et en toute sécurité ? Le réseau ferroviaire de l’Alaska s’étend sur 756 km de Seward, sur la péninsule Kenai, vers le nord en direction d’Anchorage, de Talkeetna, du parc national Denali et de Fairbanks.

Quel meilleur moyen de visiter l’Alaska qu’en train, pour admirer les paysages magnifiques au chaud et en toute sécurité ? Le réseau ferroviaire de l’Alaska s’étend sur 756 km de Seward, sur la péninsule Kenai, vers le nord en direction d’Anchorage, de Talkeetna, du parc national Denali et de Fairbanks.

4

Les aurores boréales

De mi-septembre à fin avril, les touristes convergent sur l’Alaska pour admirer les aurores boréales – ces spectacles de lumière que la nature projette sur les régions arctiques. La nuit, dans un ciel clair, des lueurs envoûtantes multicolores semblent « danser » contre la voûte céleste étoilée. Les aurores boréales sont en fait le résultat de l’interaction entre les particules électrisées du vent solaire et celles à l’état gazeux de la haute atmosphère terrestre.

 

 

De mi-septembre à fin avril, les touristes convergent sur l’Alaska pour admirer les aurores boréales – ces spectacles de lumière que la nature projette sur les régions arctiques.

 

 

5

Les chiens de traineaux

Chaque année en mars, la course de chiens de traîneaux de l’Iditarod attire de nombreux touristes. Il faut entre huit et quinze jours aux concurrents – un conducteur de traîneau appelé musher et un attelage de 16 chiens – pour atteindre la ligne d’arrivée après avoir traversé quelque 1 688 km de sentiers de neige damée d’Anchorage à Nome. La plupart des mushers (environ 50 tous les ans) sont originaires de l’Alaska mais, ces dernières années, la course a compté d’autres conducteurs venus de 14 pays.

Chaque année en mars, la course de chiens de traîneaux de l’Iditarod attire de nombreux touristes. Il faut entre huit et quinze jours aux concurrents pour atteindre la ligne d’arrivée après avoir traversé quelques 1 688 km de sentiers de neige damée d’Anchorage à Nome.

Une question ? Écrivez-nous !

Add New Playlist

Vos soirées sur

DISCOVERY CHANNEL

DISCOVERY SCIENCE

DISCOVERY INVESTIGATION

DISCOVERY FAMILY